CALGARY, LA RICHE

C’est vers le milieu des années 70 que j’ai commencé à aller dans l’Ouest canadien par affaire. C’était pénible pour deux raisons : tout d’abord, on s’ennuyait à mourir car il n’y avait rien à faire et, ensuite, il y avait un ressentiment contre le contrôle que le Québec et l’Ontario exerçaient à la fois sur l’économie et sur la politique au Canada. Pas facile dans un tel contexte de faire valoir son point de vue. En fait, au niveau politique, on... En savoir plus

Copyright © 2017 · Tous droits réservés · Gaétan Frigon