GOUVERNER À VUE

Publié dans La Presse, le 27 mai 2013 : Je n’ai jamais été d’accord avec toutes les politiques instaurées par le gouvernement libéral de Jean Charest. Mais il y a une chose que je me dois d’admettre : c’était un gouvernement prévisible, c’est-à-dire un gouvernement qui avait un fil conducteur enrobant l’ensemble de ses actions, de ses orientations et de ses politiques. Rarement a-t-on vu ce gouvernement faire un virage à 180 degrés (même si parfois ç’aurait... En savoir plus

DÉMENCE SOUVERAINISTE

Publié dans La Presse, le 21 mai 2013 : La tentation est toujours grande pour un parti politique d’essayer de faire par la porte d’en arrière ce qu’il n’a pu faire par la porte d’en avant, les électeurs ayant rejeté son projet. Pour certains politiciens, un « non » n’est pas une réponse et ils vont, par la diversion, tout faire pour que leur projet se réalise quand même, même si cela implique faire des tours de passe-passe pas trop élégants. C’est un... En savoir plus

LA DÉCONFITURE D’UN GÉANT

Publié dans La Presse, le 13 mai 2013 : Imaginez une entreprise possédant un moteur de recherche performant alors que l’internet en est encore à ses balbutiements et que Google n’existe pas encore. Vous me diriez que ce serait tout un exploit, considérant la longueur d’avance qu’une telle entreprise aurait sur ses compétiteurs. Imaginez aussi une entreprise réalisant un profit d’exploitation de plus de 60% sur ses ventes. Pour les profanes, il s’agit d’un... En savoir plus

LE MAUVAIS SORT DE MONTRÉAL

Publié dans La Presse, le 6 mai 2013 : Je ne sais pas ce que la Ville de Montréal a fait au Bon Dieu pour se retrouver continuellement avec un maire, soit qui ne voit rien, comme c’était le cas avec Gérald Tremblay, soit qui prend des décisions farfelues et irresponsables, comme c’est le cas avec Michael Applebaum. Peut-être que le Festival Juste pour rire devrait acheter la ville et l’inclure dans ses activités. À ce moment-là, on saurait au moins qu’il... En savoir plus

IL SE FAIT TARD POUR MONTRÉAL

Publié dans La Presse, le 29 avril 2013 : Pour commencer mon texte, je voulais trouver un qualificatif pour décrire le Montréal d’aujourd’hui. J’ai hésité entre: autruche, imbécile, innocent, aveugle, collusion, tricherie, vols, manigances, mafia, sacs bruns, 3%, pots de vin, alouette, et autres expressions semblables. J’ai fini par trouver «Pauvre Montréal, peux-tu encore en prendre?» En fait, il se fait tard pour Montréal. Les élections auront... En savoir plus

Copyright © 2017 · Tous droits réservés · Gaétan Frigon