BLOC QUÉBÉCOIS: C’EST LA FIN

Publié sur cyberpresse.ca dans le cadre de La Presse Débats, le 3 mai 2011 :

Le message des Québécois, fédéralistes comme souverainistes, lors des élections du 2 mai, est relativement simple: La vraie partie pour l’indépendance du Québec se joue sur une patinoire à Québec et non sur une patinoire à Ottawa. En fait, le Bloc québécois a outrepassé sa raison d’être depuis plusieurs élections déjà. Son existence même tenait d’un vote de protestation suite à l’échec de l’Accord du Lac Meech. Le Bloc a depuis étiré la sauce au point où elle ne goutait plus rien. Plusieurs, dont je suis, résumait leur présence à Ottawa au salaire de 150,000$ ainsi qu’au fonds de pension exceptionnel qui vient après quelques années en poste. L’effondrement du Bloc québécois ainsi que le départ de Gilles Duceppe signifie définitivement la fin d’un parti souverainiste à Ottawa, à moins qu’un nouvel évènement semblable à l’échec de l’Accord du Lac Meech ne vienne brouiller les cartes. Mais admettons qu’un tel scénario est loin d’être prévisible, même à long terme.

Laisser un commentaire

Copyright © 2017 · Tous droits réservés · Gaétan Frigon