PAULINE MAROIS DOIT-ELLE PARTIR?

Publié sur cyberpresse.ca dans le cadre de La Presse Débats, le 26 octobre 2011:

ELLE N’A PAS CE QU’IL FAUT

Durant mes cinq années à la tête de la SAQ et de Loto-Québec, j’ai eu trois ministres comme patrons: Bernard Landry, François Legault et Pauline Marois. Autant mon expérience a été positive avec les deux premiers, autant elle a été négative avec Pauline Marois. Et cela n’avait rien à voir avec le fait qu’elle était une femme, mais avec le fait qu’elle était Pauline Marois. Il m’apparaît évident aujourd’hui que les Québécois dans leur ensemble en arrivent à la même conclusion que moi, à savoir que Pauline Marois n’a pas ce qu’il faut pour diriger le Québec et qu’elle devrait tout simplement remettre sa démission. De toute façon, il est déjà tard pour le PQ, car trop de mal a été fait et il est fort possible qu’un nouveau chef n’y change rien. D’ailleurs, Gilles Duceppe est le seul qui pourrait améliorer les choses et peut-être empêcher la disparition pure et simple du PQ. Le train qui s’en vient à grande vitesse s’appelle François Legault et il sera difficile de l’arrêter. Son nouveau parti pourrait même répéter au niveau provincial ce que le NPD a réalisé au niveau fédéral. Et si c’est le cas, le PQ pourrait subir le même sort que le Bloc québécois. François Legault est moins «politique» que les autres chefs mais, dans les circonstances actuelles, cela ne peut que bien le servir. J’entrevois d’ailleurs le résultat des prochaines élections : le nouveau parti de François Legault au pouvoir avec les libéraux formant une opposition forte ou vice-versa. Mais dans un cas comme dans l’autre, le PQ se retrouve loin derrière.

Laisser un commentaire

Copyright © 2017 · Tous droits réservés · Gaétan Frigon