UNE DEMANDE ABSURDE

Publié sur cyberpresse.ca dans le cadre de La Presse Débats, le 21 mai 2011 : Régis Labeaume est un peu le Jean Drapeau du XXIe siècle. Tout comme lui, il ne tolère pas que l’on s’oppose à ses projets grandioses. En ce qui me concerne, sa demande de projet de loi privé ayant pour objet l’interdiction de toute contestation judiciaire de l’entente entre la Ville de Québec et Quebecor sur la gestion du futur amphithéâtre est d’une absurdité consommée, d’autant plus que les avocats du Ministère concerné croient que ladite entente pourrait être illégale. Bien que l’on connaisse les grandes lignes de l’entente en question, il est tout à fait normal de vouloir en connaître les détails et le comment on en est arrivé à finaliser le tout. Et pour ajouter au ridicule, c’est le Parti québécois qui s’en fait le porte-étendard. Les arguments apportés sont eux aussi d’un ridicule outrageant: «J’ai vu les détails. Alors, faites-moi confiance car je ne peux les divulguer.» Jean Drapeau avait perdu de sa crédibilité en fin de règne pour avoir agi de la sorte. Si Régis Labeaume continue à vouloir régner en dictateur, la même chose pourrait lui arriver. Mais comme les chances selon lequel le projet de loi privé ne pourra être adopté avant la fin de la présente session, en juin, espérons que l’été apportera un peu de gros bon sens à ceux qui semblent vouloir écarter le processus judiciaire normal, n’en déplaise à Gary Bettman.

Laisser un commentaire

Copyright © 2017 · Tous droits réservés · Gaétan Frigon