LE CANADA DOIT-IL RENIER KYOTO?

Publié sur Cyberpresse.com, le 29 novembre 2011:

CESSONS D’ÊTRE HYPOCRITES

La chasse aux phoques a longtemps été le cheval de bataille utilisé par certains groupes pour démontrer que le Canada était un mauvais élève et devrait être mis en punition par les autres pays. Aujourd’hui, la chasse aux phoques a été remplacée par le développement des sables bitumineux comme outil privilégié pour démontrer que le Canada ne veut rien faire pour limiter les dommages causés par les changements climatiques. Toutefois, il y a une chose qui est évidente : il est impossible pour le Canada de rencontrer les normes établies par le protocole de Kyoto si le développement des sables bitumineux continue ou s’intensifie à l’avenir. C’est aussi simple que cela. On se souviendra que les normes du protocole de Kyoto avaient été acceptées par l’ancien gouvernement libéral qui, selon les mauvaises langues, savait à l’époque qu’il était impossible de les atteindre tout en continuant à développer les sables bitumineux. Donc, si le Canada se retire du protocole de Kyoto, il ne fera qu’officialiser le fait que les objectifs établis sont inatteignables. Difficile donc de blâmer le gouvernement Harper de dire tout haut ce que tout le monde sait déjà, à savoir que le développement des sables bitumineux et le protocole de Kyoto ne vont pas ensemble. Conférence de Durban ou pas, le développement des sables bitumineux en Alberta va continuer envers et contre tous. Aussi bien alors se retirer de Kyoto plutôt que d’être hypocrite.

Laisser un commentaire

Copyright © 2017 · Tous droits réservés · Gaétan Frigon