MA RENCONTRE AVEC LE MAIRE GILLES VAILLANCOURT

Ça fait des années qu’on parle de collusion impliquant le Maire Gilles Vaillancourt de Laval. Mis à part ce que je lis dans les journaux comme tout le monde, je n’ai aucune idée si les faits rapportés sont véridiques ou s’ils sont une fable urbaine. La seule chose que je peux personnellement rapporter concerne une longue rencontre que j’ai eue avec lui en 2001 alors que j’étais PDG de la SAQ.

Pour mieux servir les hôtels et restaurants dans les grands centres à l’extérieur de l’Ile de Montréal, nous étions à planifier la construction de succursales réservées aux détenteurs de permis, notamment à Laval et sur la Rive Sud. Même si ledit projet était encore embryonnaire, je fus surpris de recevoir un appel de Gilles Vaillancourt, le Maire de Laval, m’offrant de me faire visiter sa ville pour ainsi aider la SAQ dans son choix. Oups! pensais-je, y aurait-il anguille sous roche? ‘’Vous êtes drôlement bien renseigné, Monsieur le Maire, car le projet en question n’est pas officiel’’. ‘’C’est ma job d’être bien renseigné sur tout ce qui se passe à Laval’’ me répondit-il du tac au tac‘’. J’acceptai son offre tout en n’ayant aucune idée de ce qui pouvait m’attendre. Je le rencontrai à son bureau vers 10 heures un matin. La 1ère heure en fut une toute décontractée. Il me parla de plans qu’il avait pour ‘’sa’’ ville, notamment de la possibilité d’une branche de l’Université Laval. ‘’Ce serait fabuleux une branche de l’Université Laval à Laval, même si l’Université de Montréal n’aimerait pas ça’’ me dit-il en riant. Une heure plus tard, il me dit simplement : ‘’Partons, je vais te faire une visite VIP de Laval. Pas besoin de chauffeur car je vais conduire moi-même’’. ‘’Juste nous deux? Qu’a-t-il en tête? me dis-je’’. Hé bien, pendant trois heures, j’ai eu droit à un cours Laval 101. Gilles Vaillancourt connait sa ville comme pas un. ‘’Ici, tel projet devrait voir le jour. Et là, tel autre projet’’. Finalement, il revint sur le projet de la SAQ en disant :’’ Il y a trois pôles commerciaux importants à Laval : le Carrefour Laval, le Centre Laval et le boulevard St-Martin. Allons les voir tous les trois ‘’. Dans chaque cas, il était en mesure de me dire les commerces qui avaient quittés, ceux qui s’en venaient pour les remplacer, l’agrandissement prévu du Carrefour Laval, les difficultés du Centre Laval et le développement du boulevard St-Martin juste à l’ouest de l’autoroute 15. Dans tous les cas, il connaissait le nombre de restaurants dans un rayon de X kilomètres, etc. Vous voulez savoir? J’étais estomaqué face à autant de connaissance de petits détails, face à sa façon les faire connaitre. Et jamais il n’a mentionné le nom de quelque promoteur que ce soit, ou le nom de quelque contracteur que ce soit. Jamais il n’a démontré une préférence personnelle si ce n’est de donner des chiffres et encore des chiffres. Avant de le quitter, je lui demandai à brule pour point :’’Si vous étiez la SAQ, où construiriez-vous ladite succursale? ‘’Je ne vous direz-pas ce que serait mon choix personnel, mais, comme vous faites des analyses de marché très sophistiqués à la SAQ, je vais vous dire ce que sera la conclusion de vos études : sur le coté Nord du boulevard St-Martin, juste à l’ouest de l’autoroute 15’’.

Quelques mois plus tard, je quittais la SAQ pour la présidence de Loto-Québec. Je n’ai donc pas été un intervenant dans le choix par appels d’offre des emplacements pour les succursales réservés aux détenteurs de permis, notamment à Laval. Mais quelques années plus tard, alors que j’étais au Carrefour Laval, je me rappelai ma rencontre avec Gilles Vaillancourt et, la curiosité aidant, décidai d’aller voir où la succursale avait été construite. Vous l’aurez deviné : elle avait été construite à l’endroit même où Monsieur le Maire avait prédit qu’elle le serait. Vous connaissez votre ville, Monsieur le Maire!

Laisser un commentaire

Copyright © 2017 · Tous droits réservés · Gaétan Frigon