TYPIQUE DU ROYAUME-UNI

Publié sur cyberpresse.ca dans le cadre de La Presse Débats, le 19 juillet 2011 :

Autre pays, autres mœurs. Le scandale des écoutes électroniques qui secoue l’empire médiatique de Rupert Murdoch est, à mon avis, typique du Royaume-Uni. Ce pays a, en effet, une longue histoire de journaux à sensations utilisant des méthodes illégales souvent avec la complaisance du gouvernement ou de la police qui y trouvent leur compte. On sait maintenant que l’éditrice de The News of the World a rencontré le premier ministre David Cameron à 26 reprises durant une période relativement courte.

En Amérique, je crois que seul les États-Unis se rapprochent un petit peu de ce qui se fait à Londres. Il y a bel et bien des histoires salées mais, d’habitude, elles ont un fonds de vérité à partir de recherches approfondies, surtout s’il s’agit de personnalités politiques. D’ailleurs, aux États-Unis, Rupert Murdoch marie bien le légitime comme The Wall Street Journal avec le conservatisme à outrance comme Fox News.

Au Canada, je demeure convaincu que tout journaliste qui utiliserait des méthodes illégales pour récolter de l’information se ferait prendre à plus ou moins court terme. Et une fois pris, il serait rapidement condamné, contrairement au journal News of the World qui a été en mesure de continuer ses écoutes téléphoniques illégales alors que la police était au courant depuis des années.

Laisser un commentaire

Copyright © 2017 · Tous droits réservés · Gaétan Frigon