DROITS DE SCOLARITÉ: LA GRÈVE EST-ELLE JUSTIFIÉE ?

Publié sur Cyberpresse.com, le 15  février 2012:  

LES ÉTUDIANTS SE TIRENT DANS LE PIED

On parle souvent du modèle québécois pour justifier les services que l’on veut avoir de notre gouvernement du Québec : soins médicaux gratuits, assurance médicaments à bas prix, garderies à 7$, éducation gratuite (ou presque), etc. Mais chaque fois, le coût de ces services est, totalement ou en partie, payé à même les revenus généraux du gouvernement. Et ces revenus ne sont pas sans fond. On a beau dire que la santé, c’est essentiel, que l’éducation, c’est essentiel aussi. Mais en bout de ligne, quelqu’un doit payer pour ces services supposément «gratuits». Et dans ce contexte, la hausse des droits de scolarité décrétée par le gouvernement est complètement justifiée. Les étudiants des universités et des cégeps peuvent dire ce qu’ils veulent, mais quelqu’un va devoir payer un jour pour leur éducation. Si ce n’est pas eux, c’est que la facture est pelletée par en avant. Leurs enfants et petits-enfants devront alors la payer. En autant que je suis concerné, il n’y a aucune raison qui  justifie le déclenchement d’une grève générale illimitée. Et j’espère que, cette fois, le gouvernement va tenir son bout, considérant que, en bout de ligne, les étudiants se tirent dans le pied.

Laisser un commentaire

Copyright © 2017 · Tous droits réservés · Gaétan Frigon