SAQ: AUTRE MARCHÉ, AUTRES RÈGLES

Publié sur cyberpresse.ca dans le cadre de La Presse Débats, le 15 avril 2011 :

Que la SAQ vende des vins moins chers aux USA qu’elle le fait au Québec est tout à fait normal. Il s’agit de deux marchés complètement différents et toute comparaison de prix est fausse au départ. D’une part, au Québec, les profits engendrés par la SAQ ne sont rien de moins que des taxes indirectes. Lesdits profits s’en vont directement dans les coffres de la province et augmentent ainsi les revenus consolidés du Québec, lesquels sont réinvestis notamment en santé et en éducation. D’autre part, aux USA, la SAQ doit se contenter d’un profit normal car elle ne peut tout simplement pas taxer les Américains et rapatrier lesdites taxes au Québec. D’ailleurs, fondamentalement, la SAQ aux USA agit beaucoup plus comme un distributeur sans avoir les dépenses associées à l’opération de succursales alors qu’au Québec, elle agit avant tout comme un détaillant dans une situation de monopole. Si la SAQ vendait aux USA ses produits aux mêmes prix qu’elle le fait au Québec, elle ne pourrait faire compétition avec les autres grossistes. Autre marché, autres règles du jeu.

Laisser un commentaire

Copyright © 2017 · Tous droits réservés · Gaétan Frigon